Mini-série Les innocents

Au mois de décembre, je vous présentais la mini-série Le Tueur du lac. Aujourd’hui, je vous retrouve pour une nouvelle mini-série : je nomme Les innocents ! Elle a, elle aussi, été diffusée sur la chaîne télévisée TF1, en ce début d’année 2018. Cette mini-série française tient du registre « Drame » et « Thriller ». Une seule saison a été créée avec un total de six épisodes d’une durée de 52 minutes environ.

miniserie-lesinnocents.jpg

Présentation de la série

Deux adolescents, Yann et Lucas, partagent un moment d’intimité dans une scierie à la montagne. C’est alors qu’ils se retrouvent malgré eux, témoins d’une tuerie exécutée par un tueur froid et méthodique. Ils ont vu le meurtrier et même s’ils arrivent à s’échapper, l’assassin les a vus aussi. Les deux garçons n’assument pas leur attirance mutuelle et décident donc de taire leur présence sur les lieux du crime pour éviter que leur secret ne s’ébruite. L’enquêtrice principale est le gendarme Hélène Siquelande qui est aussi la tutrice et la belle-mère de Yann. La situation va rapidement se compliquer quand le meurtrier arrive à remonter la piste des deux jeunes et fait tout en sorte pour éliminer les témoins gênants.

Bande annonce Les innocents

Mon avis

A la lecture du synopsis, je me doutais que cette mini-série me plairait et ce fût effectivement le cas. Aux premiers abords, des problématiques se profilent déjà avec d’un côté, une relation homosexuelle naissante et d’un autre, une enquête très intense et complexe. Dès le début, des questions se posent. Comment Yann et Lucas vont se sortir de leur mensonge ? Le tueur va-t-il réussir à les retrouver ? Comment va réagir Hélène Siquelande face à la situation ?
Le rôle d’Hélène Siquelande est interprété par l’actrice Odile Vuillemin. Tomer Sisley joue le rôle de Ronan Berg. Ces deux acteurs sont essentiels au scénario. Quant aux deux jeunes Lucas Moreau et Yann Desgrange, il s’agit respectivement de Victor Meutelet et de Jules Houplain. Ce dernier avait également joué un rôle capital dans le film Baisers Cachés pour lequel j’avais rédigé un article. Tous les acteurs de la mini-série Les innocents sont convaincants dans leur rôle.
L’intrigue est très bien ficelée. Les éléments s’enchaînent et nous comprenons au fur et à mesure les liens entre chacun d’eux. Lenquête policière avance petit-à-petit au fil des épisodes. Le meurtrier est méthodique, il sait ce qu’il fait et il est efficace. Dans beaucoup de séries, nous essayons de savoir l’identité du meurtrier. Dans celle-ci, nous le savons dès le début mais le scénario est tel que la suite des événements est aussi importante. En effet ici, nous cherchons à savoir ce qui va se passer après, à savoir comment le meurtrier va réagir par la suite et jusqu’où il va aller. Cette particularité est appréciable et change de l’ordinaire. Les conflits entre gangs font aussi partie du scénario.
Par ailleurs, au cœur de l’enquête se mêle la problématique de l’homosexualité. En effet, Yann et Lucas se cherchent, ils connaissent des difficultés à admettre leur attirance réciproque et surtout à l’exprimer aux yeux de tous. L’adolescence est marquée par la recherche de notre identité, cette question prend une part essentielle dans la mini-série. Les relations familiales sont également mises en avant, d’autant plus que plusieurs problématiques tournent autour de la famille : entre autres, la place de chacun dans le foyer familial, les problèmes de santé, la tension mais aussi l’amour et la protection.
La mini-série Les innocents est intense. Les épisodes sont prenants et donnent toujours envie de connaître la suite des événements. De nombreux rebondissements apparaissent, dont un qui est particulièrement étonnant et capital pour la suite de l’intrigue.
Dans cette mini-série, nous pouvons autant passer de l’attachement à l’agacement. La tension est présente, ce qui peut provoquer chez le spectateur un sentiment d’inquiétude et ce, jusqu’au dénouement qui apporte un point final au scénario. L’ensemble de cette mini-série est complexe. La beauté du cadre environnemental est un plus.

Avez-vous regardé la mini-série Les innocents ? Quel est votre avis ?
Publicités

11 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s